Trolls et Légendes 19′

Ce samedi, j’étais à Mons, précisément au parc des expositions pour cette 8ème édition du festival Trolls et Légendes. Cet évènement se déroule tous les deux ans et dure trois jours. Concert d’ouverture avec le Naheulband, marché artisanal, auteurs en dédicace, bande dessinée, jeux de rôle, cosplayeurs…

Il y a quelques mois, j’hésitais à participer… Je n’avais pas pris connaissance de la programmation. Quand j’ai réalisé que Graham Masterton serait l’invité d’honneur du pôle littérature, ma décision était prise. J’irai ! Et il y avait également Kévin Sorbo (Hercule) et Natalia Tena (Nymphadora Tonks dans Harry Potter & Osha dans Game Of Thrones).

Trolls, ça commence toujours de la même façon : une longue très longue Ô longue file d’attente. Je ne me plains pas, il faisait beau, pas un seul nuage et au bout de 40 min, c’était bon. Je ris des malheureux qui se plaignent aux bénévoles « j’ai acheté mon billet en pré-vente, je dois quand même faire la queue ? » Eh oui, banane, on doit tous faire la queue. Enfin…sont exonérés de la queue…les pass VIP, les femmes enceintes, les familles avec bébé, les PMR).

Cette année, pas de folie financière.

Après un premier tour dans la partie Jeux, vu Kévin Sorbo enchaîner les photos, je suis allée saluer le veinard et prolifique Frédéric Livyns. Celui-là, je l’adore ! Forcément quand on apprécie Masterton et Brussolo qui sont aussi mes auteurs préférés, ça ne peut que coller. Il écrit du fantastique, de l’horreur, de la SF et aussi pour la jeunesse. Il a remporté le Prix Masterton dans la catégorie Nouvelles en 2012 avec « Les contes d’Amy », en 2015 avec « Sutures » et en 2018 avec « The dark gates of terror ».

Je lui ai pris un exemplaire de The Dark Gates of Madness sorti ce jour aux Editions Séma. Il est composé de 6 récits d’horreur, inédits (presque) et illustrés. 3 de Livyns, 3 de Masterton. En le dédicaçant, Frédéric m’a dit « Je laisse de la place pour Graham ». J’ai pensé que ce serait extraordinaire si j’arrivais à le voir. Parce que la fois passée, il fallait attendre un minimum de 2h pour voir Robin Hobb ! Et là, surprise, il n’y avait pas foule. Ça m’a même fait mal au cœur pour lui. Parce que Masterton, il est à la même enseigne que Stephen King, Clive Barker, Dean Koontz. Il mérite des longues files d’attente !

Mon anglais n’étant pas du tout assuré, je me suis contenté (Pauvre de moi) de lui tendre le livre à dédicacer. Mais j’aurai voulu lui dire : « Monsieur Masterton, j’ai fait votre rencontre pendant mes années lycée. Un jour, à l’occasion de la brocante annuelle de Rollot, j’ai acheté 3 exemplaires un peu au hasard.  Le démon des morts, le djinn et le trône de Satan. Si je n’ai pas accroché avec le premier, les suivants ont lancé définitivement l’intérêt. Et chaque année, je me suis empressée d’aller à Rollot pour acheter de nouveaux exemplaires. » Et puis surtout, quand j’écris, je suis fortement inspirée par sa plume démonologique. J’espère un jour, remporter moi aussi, un prix Masterton.

Mes préférés : Le trône de Satan, Les guerriers de la nuit, Le portrait du Mal, Démences, Apparition, Rituel de chair, La nuit des salamandres, Sang Impur… et encore d’autres.

Ensuite, je suis passée voir Capia qui avait honteusement trollé une de mes publications sur Facebook. Capia est une illustratrice belge, avec un formidable coup de crayon. En décembre dernier, j’ai soutenu un de ces projets sur Ulule. Avec le scénariste Maxime Fontaine, autour de la BD « Lona, la Hideuse » et grande surprise, car j’ai gagné un ex-libris au tirage au sort.

Après un échange chocolaté, ce fut le moment de retrouver mon Krokmou, alias Adora. Une remise de cadeaux d’anniversaire plus tard, le goût horrible des caramels « licorne » (que j’avais pris pour le fun) et quelques brins de saucisson (car il se faisait faim) ce fut le moment de se nourrir. Pour se faire, nous sommes sortis du complexe. Il y a un grand centre commercial juste à côté. C’est aussi amusant de voir tous les gens déguisés parmi le commun des mortels.

L’après-midi, il y avait beaucoup plus de monde à Trolls. Plus de déguisement tous plus beaux les uns que les autres.

Puis sont venus les derniers achats, deux pendentifs sur le stand de Terra Nostra, échoppe itinérante, spécialisée dans les pierres semi-précieuses. Une obsidienne et une labradorite.

Ce samedi à Trolls était vraiment sympa et bonne nouvelle, ça continue aujourd’hui !

 

😉

Publicités

Récap’ 2018

Le voici-le voilà, le récap de l’année 2018 qui me sert plus à moi qu’à vous 😉

RECAP’ LECTURE,CINE, MUSIQUE & CIE 2018

Lectures :

  • La mémoire de Babel, T3 de Christelle Dabos (abandonné – dois-je lui redonner une chance ?)
  • La belle sauvage, T1, de Philipp Pulmann
  • L’homme maudit, T1 de Sherrilyn Kenyon
  • Le temps des miracles de Anne-Laure Bondoux
  • La trilogie : Les sorcières de North Hampton de Melissa de la Cruz
  • Salem de Stephen King
  • Sleeping Beauties de Stephen King
  • Flashforward de R.J Sawyer
  • Appartement 16 d’Adam Nevill
  • La trilogie : Darkest Mind de Alexandra Braken
  • Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan de Ron Stallworth
  • Le meilleur des mondes de Aldoux Huxley
  • La chimiste de Stephenie Meyer (abandonné)
  • Et soudain tout change de Gilles Legardinier
  • Rebecca Kean, T6 de Cassandra O’Donnell
  • La dernière réunion des filles de la station de Fannie Flaggs
  • La légende des quatre, T1 de Cassandra O’Donnell

Mes coups de coeur : La belle sauvage : Philipp Pulmann est un conteur de génie. Bien que ce soit un roman jeunesse, il sait captiver l’esprit adulte. Le temps des miracles : une fiction humaine qui m’a bouleversée et que j’ai envie de relire. Les sorcières de North Hampton : et après avoir vu la série qui est passée par de nombreux raccourcis, j’ai bien envie de me replonger dans les livres. Flashforward : un roman qui donne matière aux réflexions. La dernière réunion des filles de la station : livre que j’ai acheté une seconde fois pour l’offrir à une amie ! Je ne peux me passer des livres de Fannie Flaggs.

 

Films :

  • Downsizing de Alexander Payne
  • Les Tuche 3 de Olivier Baroux
  • The Greatest Showman de Michael Gracey
  • Black Panther de Ryan Coogler
  • Mary et la Fleur de la sorcière de Hiromasa Yonebayashi
  • La Ch’tite famille de Dany Boon
  • La Forme de l’eau de Guillermo Del Toro
  • Un raccourci dans le temps de Ava Duvernay
  • Avengers 3 : Infinity War – partie 1 de Russo
  • Red Sparrow de Francis Lawrence
  • Player One de Steven Spielberg
  • Rampage : hors de contrôle de Brad Peyton
  • Action ou vérité de Jeff Wadlow
  • Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan de Spike Lee
  • Les animaux fantastiques 2 de David Yates
  • Grave de Julia Ducornau
  • Perfect Sense de David Mackenzie
  • La trilogie Indiana Jones
  • Dumplin de Anne Fletcher
  • Annie de John Huston
  • La princesse de Chicago de Mike Rohl (coup de coeur de Noël)
  • Les chroniques de Noël de Clay Kaytis (Kurt Russel en père Noël, super !)
  • The Holiday Calendar de Bradley Walsh (II)
  • Mowgli de Andy Serkis
  • Bird Box de Susanne Bier
  • et d’autres que j’ai oublié !

Mes coups de cœur : The Greatest Showman, un film musical sur la vie de P.T Barnum, concept du spectacle moderne du cirque. Les mélodies, chants et le casting sont vraiment bons. D’ailleurs j’ai souvent A Million Dreams dans la tête. Une petite chose m’a gêné, la nana qui chante de l’opéra…s’en est pas. Bref.  Grave m’a été recommandé par mon petit frère comme un « étonnant-surprenant film français » et m’a permis de découvrir l’actrice Garance Marillier.Je confirme que le film est surprenant-bien ! Perfect Sense, un film dramatique d’anticipation qui ne se termine pas bien, puisque l’Humanité perd progressivement les 5 sens. On voit comment l’Humanité gère et se réorganise vis à vis de ces pertes. La princesse de Chicago : j’adore les films de Noël…ok au bout de 3, on a l’impression de les avoir tous vu. Mais bon, une Madame tout le monde qui échange sa vie pendant 2 jours avec une future princesse, c’est trop fun ! Surtout quand il y a de l’amour dans l’air 🙂

Ma déception : Player One … eh oui, parce que j’ai lu le livre (il est super !!) et que je n’ai vraiment pas retrouvé la même histoire. D’ailleurs, on a été le voir le 4 avril pour l’anniv de mon chéri et on n’a pas accroché…

 

Séries :

  • Breaking Bad (déjà vu, excellente série que je veux faire découvrir à mon chéri)
  • Altered Carbon (série visionnée pendant les vacs d’été – adapté du roman de Ricard Morgan)
  • Fringe (j’adore – je me suis refait la saison 4 et 5)
  • Doctor Who (E1, 2,3 saison 10 – je la regarde avec mon ami donc le rythme est incertain)
  • Les chroniques de Shannara
  • Les petits meurtres d’Agatha Christie
  • The Get Down E1 S1 (moyennement accroché)
  • Outlander
  • Orange is a new black
  • Westworld S1, coup de coeur
  • The Strain
  • Witches Of East End (j’ai préféré la trilogie livre)
  • The Man in the high castle
  • Les nouvelles aventures de Sabrina
  • The haunting of Hill House
  • Dark

Mes coups de cœur : je vous en parle très prochainement ! car ils méritent un billet.

Musiques :

Pokor’Lèr du groupe SAODAJ’
Naturaleza/ Guacamayo et Cuatro Vientos de Danit Treubig
Big Flo et Olie – La vraie vie
Debussy – Clair de lune
Sona Jobarteh & Band
Indodana/Ndikhokhele Bawo du groupe vocal d’afrique du sud : Celestial twelve
the III project du groupe KOPANITSA
Michel Berger, l’intégrale
France Gall, l’intégrale

Coups de coeur : …tous… et bien sûr, je fais partie d’un ensemble vocal lillois, le Choeur Azimuts. Nous avons sorti un album, Sous la Surface dont je suis très fière.

🙂

Bonne année 2019

Le voyage 2018 a touché à sa fin ! Nous avons connu quelques turbulences et imprévus ! Cependant tout le monde arrive à bon bord et en bonne santé ! Préparons-nous à repartir pour un fabuleux voyage plein de surprises dans un pays qu’il nous reste à explorer: 2019.

Pour passer un excellent voyage : (quelques conseils)

Faire ce que l’on aime – Rire beaucoup – Préparer son avenir – Garder la tête haute – S’aimer les uns les autres – Respecter la Nature – Rester motivé – Etre heureux chaque jour – Ne jamais désespérer – Pardonner – Prendre du recul – Etre respectueux – Tenir ses promesses – Croire en soi 

Et pour finir, je vous souhaite, tout simplement le meilleur 🙂

Résolutions 2019

Les résolutions constituent pour moi un moteur pour progresser dans la vie. Je n’attends pas toujours le 1er janvier. Généralement, j’en prends 2 fois dans l’année. Peut-être est-ce dû à l’effet « rentrée » puisque ce sont les mois de janvier et de septembre.

Rétrospection de l’année 2018 (et antérieure ) :

  • Utiliser les V’Lille quand il fera un meilleur temps. -> ce n’est toujours pas fait. Et même, je n’ai pas fait de vélo depuis le lycée … Heureusement, ça ne s’oublie pas.
  • Faire une activité qui me permette de développer mon élocution. Vieux rêve pour devenir lectrice/conteuse dans une association. -> je n’ai pas trouvé le temps.
  • Traverser l’écran virtuel et aller à la rencontre des amis connus à travers les forums, blogs et facebook. -> J’ai pu aller à la rencontre pour la 3e fois de Shéliak. Si j’avais eu plus de temps, je serai allée voir SAD qui n’était pas trop loin de mon lieu de vacances cet été.
  • Aller voir un opéra à l’Opéra de Lille / Allez voir une pièce de théâtre au Théâtre du Nord / Assister à des concerts. -> Mon premier opéra 2018 était le 31 janvier avec l’excellent Roi Carotte.
  • Consommer une friandise de chez Meert. C’est LA maison gourmande de Lille. -> Cela s’est produit le 21 septembre 2018. Je n’ai pas été séduite. J’ai trouvé les deux pâtisseries plus belles que bonnes, ça manquait pour moi de gourmandise ! 
  • Faire des activités artistiques. -> A l’automne 2017, je me suis procurée du matos pour me mettre à l’aquarelle. Même si je ne peins pas des chefs d’oeuvre, ça me détend beaucoup d’essayer de dessiner et réaliser des cartes à offrir ou accrocher.
  • Vivre un mois sans manger de chocolat. -> Ce fut le pari fou du mois de février ! Pari réussi. Peut-être vais-je même reporter ce défi en 2019.

Résolutions 2019 :

  • Cultiver l’art de s’en foutre – attention, ce n’est pas se foutre de tout, c’est accorder moins d’attention à ce qui n’en faut pas la peine – accorder de l’importance à ce qui compte vraiment pour moins se prendre la tête.
  • Et donc, se détacher des relations toxiques, sans culpabiliser.
  • Consommer raisonnablement des produits plus sains.
  • Continuer à chasser les kilos en trop – depuis le 1er sept = – 5 kgs, je stagne avec les fêtes de fin d’année rooo !!
  • Faire plus d’activités manuelles : aquarelle, confection de cartes, projet do it yourself
  • Faire un grand voyage : surprise, deux grands voyages se profilent à l’horizon en avril et mai.

Plus sérieusement :

  • Être bien dans mon activité professionnelle : changer de travail ou prendre assez de recul pour m’en détacher émotionnellement.
  • Avoir plus confiance en moi ! Je ne sais pas où la trouver durablement … Je pourrais être tellement meilleure si je ne me dégonflais pas par manque de confiance … Arf …
  • Quitter mon appartement et m’installer chez mon chéri. Honnêtement, c’est dur d’abandonner un endroit qu’on adore pour un toit où on ne trouve pas vraiment sa place. Mais, j’ai envie de me réveiller à ses côtés et notre futur projet de fonder un famille va dans ce sens 

Si vous êtes du genre à prendre des résolutions, quelles sont les vôtres ? Arrivez-vous à les tenir ? Bon courage pour vos résolutions !

😉

Moelleux aux pommes

Voici un gâteau qui fera parler de vous 😉 Après l’essai d’une recette catastrophique de gâteau aux pommes, je suis revenue avec celle-ci au bureau.

Le moelleux a charmé toute l’équipe ! Et moi qui ne suis pas toujours contente de mes préparations, j’ai été conquise.

 

Ingrédients : 

150 g de farine
1 sachet de levure chimique
120 g de beurre mou
60 g de sucre en poudre
4 œufs
1 pincée de sel
4 pommes (j’ai mis des golden)
Sucre glace

1° Dans un saladier, fouetter le beurre et le sucre.

2° Ajouter les œufs un à un en mélangeant bien à chaque fois.

3° Puis la farine, la levure et la pincée de sel.

4°Peler les pommes, couper-les grossièrement et les incorporer à la pâte.

5°Verser l’appareil dans un moule graissé et fariné.

6°Cuire à 180°C pendant 45 minutes. Tester la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche.

7°Démouler à froid et laisser refroidir.

8°Avant de servir, saupoudrer de sucre glace.

 

Bonne dégustation ! N’hésitez pas à faire la recette et me dire ce que vous en pensez !

 

😉

NaturaBio 2018

Voilà un rendez-vous annuel que je ne manque pour presque rien au monde : le salon du bio, du bien-être et de l’habitat sain. Il revient à Lille chaque année fin novembre. J’ai par habitude d’y aller avec des amies. Cette fois, j’étais en compagnie d’Adora, la demoiselle aux cheveux bleus ^_^

Ce salon, c’est toujours l’occasion de faire de belles découvertes.

Voici mes trouvailles :

Infusions ayurvédiques, 3 sachets de Paix du mental.

« Basée sur les principes de l’herboristerie Ayurvédique, Mano Shanti est une synergie de plantes qui équilibre qui équilibre l’esprit. »

Cet achat c’est pour la curiosité, à 30 centimes le sachet, je n’allais pas me ruiner. Il y a différentes infusions avec des effets ciblés : aider l’intestin à aller mieux, apaiser des règles douloureuses, améliorer la digestion…et celle-ci dont l’odeur ne m’a pas fait fuir contrairement aux autres.

Pour tester, j’essaierai au boulot afin que les tracasseries s’envolent !

Aux trésors de Merlin passage obligé, mais pas d’achat cette année.

C’est une boutique qui propose des pierres, des bijoux, de l’encens, des tarots. L’ancien nom est Nature et Cristaux.  Cependant, nous avons tout de suite reconnu l’étal, la disposition et les personnes. Au départ, j’étais septique. Je crois que tout est une question de foi. Croire ou non au pouvoir des minéraux. Même si en ce moment, ça me botte moins, j’ai tout de même une labradorite (qui est ma pierre de prédilection), un quartz rose, une améthyste, un oeil de tigre … ect.

La médium prend votre main gauche et avec son pendule, elle survole un tableau de pierres minérales. En fonction de ce que votre corps a besoin, le pendule zigouigouille. Je n’ai pas retenu les trois pierres qu’elle m’a cité, tant pis, de toutes façons, je n’avais pas prévu d’achat.

En tout cas, cette boutique me plaît toujours. Ce serait même sympa, un de ces quatre d’aller dans leur vraie boutique !

Mama Sango Bio

http://www.mama-sango.net

Ce fut LA rencontre du salon. Zénia nous a présenté le vrai beurre de karité issue de Guinée.  Ça ne pouvait pas tomber mieux car j’ai des origines de Guinée par ma maman. Elle nous a raconté l’histoire de cette entreprise de cœur et les vertus du beurre, aussi bien en cosmétique, en soin que pour la cuisine. Je ne savais pas qu’on pouvait remplacer le beurre par du karité. L’année prochaine, elle ramène un gâteau au beurre de karité et moi, je dois convaincre ma mère de venir. Elle n’aime pas les bains de foule…

Etant donné que j’ai déjà un pot de beurre karité, à l’odeur forte et puissante (moi ça ne me gêne pas) je suis partie sur un baume de karité agrémenté de menthe poivrée, gaulthérie, eucalyptus, gingembre et thym.

Baramel, pains d’épice et gâteaux bretons

Adora s’y est arrêtée pour racheter le miel qu’elle avait eu l’année passée. Moi, j’ai un pris kouign amann pour mon chéri et des financiers au thé matcha. On se faisait la réflexion de ne pas connaître le goût du thé Matcha, qui est une fine poudre de thé vert utilisé pour la cérémonie du thé japonais. Après avoir savourer un échantillon, j’ai cédé. Au delà de l’amande, une autre saveur qui reste longtemps en bouche. A ce propos, en consommez-vous ?

L’Chanvre, le spécialiste du chanvre biologique

Il y a deux ans, j’ai trouvé ça intéressant. Il y a un an, j’ai encore hésité. Cette année, j’ai acheté ! un paquet de graines décortiquées de chanvres bio.

Je me moque de mes collègues qui saupoudrent leur salade de levures, j’appelle ça de la nourriture à poisson. Et là, je vais faire pareil !

Les graines de chanvre sont issues de la plante que l’on nomme « la plante de la marijuana ». Cela dit, les graines destinées à la consommation ne sont pas des substances comestibles psycho-actives. Elles ont un goût d’amande et de noisette et sont bonnes pour la santé.

 

🙂

Ad Vitam

Ad Vitam est une série française de Thomas Cailley, diffusée sur Arte durant le mois de novembre 2018 et récompensée dans la catégorie meilleure série au festival Série Mania. Cette série d’anticipation de 6 épisodes d’une durée de 52 minutes est portée par deux têtes d’affiches : Yvan Attal et Garance Marillier. Pour ma part, je ne suis pas une spécialiste de Y. Attal mais j’ai reconnu G. Marillier. J’ai fait sa connaissance dans le film Grave de Julia Ducournau que je vous recommande vivement !

« Alors qu’on pense avoir vaincu la mort, sont découverts les corps de sept suicidés, tous mineurs. Dérive sectaire, acte politique, cri d’alarme d’une jeunesse sans repères ? Darius, flic de 120 ans, mène l’enquête avec Christa, jeune fille révoltée et rebelle. »

 

 

J’ai beaucoup aimé cette série. Elle dépeint une société où l’humanité a repoussé les limites de la mort. Pour preuve, la doyenne qui a 169 ans ressemble physiquement à une trentenaire. C’est à la majorité qui a lieu à 30 ans que des tests déterminent si un individu est apte ou non à la régénération cellulaire. La vie commence enfin, puisque les trente premières doivent être vécu sainement. Il est possible ensuite d’embrasser plusieurs carrières, une existence immortelle.

Bien sûr, tout le monde n’est pas adepte de ce mode de vie. Des gens choisissent de vivre naturellement et de partir lorsqu’ils se sentent prêts.

Les deux héros, Darius et Christa, forment un duo intéressant puisqu’ils s’opposent. Darius, 119 ans, flic dans l’âme devrait déjà choisir une autre carrière. Il est bloqué et hanté par la mort de son fils qui n’a pas supporté le processus de régénération ET Christa, une mineure de 24 ans, qui n’attend rien de la vie. Elle-même résout le problème majeur de cette société.

Ce problème m’a renvoyé à la série Carbone Modifiée, adaptation éponyme du roman de Richard Morgan où il est possible de sauvegarder sa conscience et ses souvenirs dans une pile pour les réimplanter dans un nouveau corps. Quand l’espérance de vie s’allonge, l’humanité se déshumanise, l’homme se croit tout permis, se prend pour un dieu et développe d’étranges loisirs.

Si vous avez l’occasion de voir cette série, ne la manquez pas !

 

😉