Les Halliennales 2015

Halliennales 2015

Samedi 10 octobre, c’était la 4e édition du festival de l’imaginaire : les Halliennales. Un événement qui prend de plus en plus d’ampleur et qui mériterait de s’étaler sur un deuxième jour, non ?

Voici mon bilan, je vais essayer de ne pas trop m’étaler.

Le festival a commencé officiellement vendredi soir avec une rencontre auteurs-lecteurs au Dernier bar avant la fin du monde – 12 rue de Pas à Lille.

dernier bar avant la fin du mondeJ’ai fait l’impasse car juste après le boulot, pour clore cette semaine où je m’étais beaucoup mis  la pression, j’ai été faire…DU SHOPPING au centre commercial V2. De retour chez moi, je me suis installée à mon bureau pour parcourir une toute dernière fois le site des Halliennales. J’aime beaucoup la présentation. Grâce à la librairie virtuelle Feedbooks, j’ai pu télécharger quelques extraits de livres d’auteurs présents pour me faire une idée du style. Bien sûr, la fatigue m’a vite rattrapée. Je n’ai lu qu’un extrait qui m’a plu, celui de Go to Hell.

Samedi matin, je me suis réveillée bien avant la première sonnerie de mon réveil. Pour l’occasion, j’ai arboré une robe (mis une fois seulement à l’occasion d’un de mes concerts) et un petit chapeau.

Sur la route pour aller chez Adora, le brouillard était de la partie. J’étais un petit peu inquiète car je n’avais jamais roulé dans ces conditions. Mais bon, ce n’était pas opaque, heureusement. (on oublie pas ses feux de croisements, feux de brouillard avants et arrière svp) Arrivée vers 10h10 chez Adora, j’ai laissé mon Ikran et nous sommes allées à Hallennes-Lez-Haubourdin accompagnées de Luc Arbogast. Je ne connaissais pas cet artiste (seulement de nom) ça m’a permis de découvrir.

Grande pensée pour Laëtitia qui ne complétait pas notre trio, cette fois. Depuis septembre, la Bretagne compte une nordiste de plus. Elle nous manque cette filoute !

Après qu’Adora se soit métamorphosée en Krokmou (tandis qu’une voiture auto-école faisait des exercices de stationnement en rangement en bataille arrière tout près de notre voiture) nous nous sommes dirigées vers la salle Coubertin.

Il était 10h30 passées de quelques minutes, heure d’ouverture officielle du festival et déjà, beaucoup de monde sillonnait les allées du salon. Dans l’espace des auteurs et illustrateurs, certaines files d’attente ne désemplissaient pas. (Stéphane Soutoul, Sophie Jomain, Georgia Caldera, Magali Villeneuve, Cassandra O’Donnell)

Adora s’est postée dans la file de Stéphane Soutoul.

Pour ma part, je ne suis pas une de ses lectrices. J’avais lu il y a longtemps, un de ses textes dans une anthologie et son écriture ne m’avait pas conquise. Peut-être que ce sera le cas un jour mais pas cette fois-ci.

Apercevant Oxanna Hope, seule à son stand, je suis allée lui prendre Go To Hell et ce fut mon premier achat.

12165939_1039247282786883_956215907_n

Après un passage rapide à la caisse, je me suis un peu promenée parmi la foule. Cette année, l’aménagement des stands en « carré » a prouvé son efficacité car il y avait de la place pour circuler. J’émets quand même un bémol pour certaines files d’attente qui au lieu d’être verticale à l’auteur s’étendait horizontalement. De ce fait, il était difficile de voir certains auteurs. Je trouve que c’est dommage. Les « filiens » craignaient qu’on leur pique la place. Mais pas du tout…

De retour dans la file de Stéphane Soutoul qui avait un peu avancé, Adora était en conversation avec les fans derrière nous, très sympathiques. C’est aussi un aspect que j’apprécie, les échanges qu’on peut avoir avec de parfait(e)s inconnu(e)s réuni autour d’une même passion. Devant nous, Julia Le Vampilou, une chroniqueuse dont je suis la page sur Facebook. J’ai manqué de courage car je ne suis pas allée me présenter mais bon, ça m’aurait fait plaisir d’engager la conversation. En plus, on est deux amiénoises !! Bref, la prochaine fois, j’y vais !

Après avoir fait signer tous ces livres, « Adora-Crabmou » s’est tâtée (pouic pouic le bras) pour aller à la rencontre de Georgia Caldera, la file d’attente était plus longue que la première qu’elle venait de quitter. Du coup, on a bifurqué chez Coralie Martin qui dédicaçait un de ses ouvrages en dessinant une licorne. Je suis allée saluer Frédéric Lyvins et Jibé Leblanc. J’ai failli prendre les anthologies sur les loups garous et la folie des éditions Lune Ecarlate mais me souvenant que des anthologies dorment dans ma biblio, j’ai reposé les livres. Ça n’aurait pas été raisonnable.

Mes pas m’ont mené vers la maison des éditions Nats que je connais par ALE 2100 de Sophie G.Winner. C’est, toutefois, le stand d’Etherval qui a retenu mon attention et où j’ai fait mon second achat. Catherine Loiseau et sa camarade (dont je ne sais pas le nom rooo) ont eu le plaisir de m’expliquer qu’Etherval était une association qui édite des anthologies virtuelle et papier à thèmes, d’auteurs encore inconnus du grand public. Elle se veut passerelle entre les auteurs et les illustrateurs, les lecteurs et les éditeurs. Je trouve que c’est une très belle initiative. J’ai choisi trois anthologies sur les thèmes suivants : le Temps, la Mer et le Don. (oui, au-dessus, j’ai dit qu’il y en avait dans ma biblio, voyez le paradoxe)

Ce fut pour moi une très belle rencontre, je tiens à le dire !

Il était 12h30 et une partie des auteurs est allée manger. Il y avait donc un peu moins de monde ce qui m’a permis d’aller sur le stand de Samantha Bailly et de lire les résumés de ses ouvrages. Je suis sûr qu’ils sont très bien, d’ailleurs les deux Bragelonne me plaisaient bien mais 25 euros chacun…ça ne rentrait pas dans mon budget.

Un autre bémol que je constate : les livres étaient seulement visibles sur les stands de leurs auteurs. Normal me direz-vous… Mais comme il était difficile parfois d’accéder aux stands, on ne pouvait pas non plus avoir accès aux livres. Je me souviens de la première édition des Halliennales.  A cette époque, la libraire de la Porte des Mondes avait son stand d’ouvrages à perte de vue, c’était agréable de pouvoir manipuler les livres, lire un bout de texte, se faire une idée…

Juste avant d’aller manger, nous sommes passées sur le stand des Halliennales où j’ai fait l’achat de deux pins. Adora a raflé le dernier marque page !

Dehors, deux baraques à frites proposaient divers plats. A la lecture d’une portion de frites maison, j’ai eu envie de m’en prendre une pour accompagner mon sandwich. Eh bah non… les baraques à frites n’avaient pas l’autorisation de vendre des frites car à l’intérieur, on n’en vendait. J’ai trouvé ça stupide pour le coup ! Pas envie de me taper la file de la bouffe juste pour une petite frite !

Aux alentours de 14h, ne résistant pas aux magnifiques couvertures des versions J’ai Lu de Les étoiles de Noss Head, j’ai acheté le tome 1 et 2. Je tiens à dire que j’ai quand même déjà lu le premier tome en ebook et que ça m’avait beaucoup plus. Et zhou, avec Adora nous nous sommes placées devant le stand vide de Sophie Jomain. On a pu discuter avec Fendie qui a connu Sophie il y a 4 ans au salon des Artistes de Wavrin, organisé par l’oncle de Adora. Le monde est petit !

J’ai délaissé l’espace des auteurs pour parcourir l’espace des créateurs.

Chez Mel’Cuir qui venait pour la première fois aux Halliennales, à qui j’ai acheté un porte-monnaie en cuir de vachette à Chimères et Légendaires, j’ai pris cette fois un bracelet brun estampillé de papillons. Un jour prochain, je crois que ce sera autour d’un portefeuille ^^ Ils sont superbes, j’adore mais je ne voulais pas dépasser mon budget.

12087514_1039247312786880_1016885982_n

Chez Crearêves, des fées, des bijoux, des t-shirts, des sacs. J’ai failli craquer pour des boucles d’oreilles plumes.

Il y avait aussi ce stand de chibis Mab Alouette, les mugs étaient sympas mais aucun ne fut un coup de cœur. J’ai vu des fossiles de créatures magiques, des sculptures en céramique, des bijoux, des chapeaux… Je n’ai pas vraiment prêté attention à l’espace « jeux » vu que ce n’est pas mon dada. Relayé près des jeux, l’exposition de Magali Villeneuve. Des toiles magnifiques qui n’étaient pas mise en valeur. Dommage… A revoir pour la prochaine édition. A mettre dans le couloir qui mène à la grande salle peut-être…

Je pensais que mon dernier achat serait une broche à cheveux chez Fleurine. Mais non, le tout dernier achat fut à nouveau un livre au stand des Editions du Chat Noir. C’est grâce à Adora qui tenait à poser avec une madame aux cheveux rouge que je me suis dirigée vers le stand d’à côté. J’avais entendu des fans parler de l’excellent livre de Bettina Nordet. Je ne savais pas que c’était une « Chat Noir ». J’aime bien leurs titres.

Quand j’ai lu la 4ème de couverture, je n’étais pas décidé à acheter Pacte Obscur parce que le résumé, pour une fois, en dit long sans en dire ! Heureusement, l’auteure était là et j’ai pu lui demander de quoi ça parlait exactement. Elle a su trouver les mots ce qui m’ont donné envie de craquer. Allez hop !

12083619_1038965662815045_723018946_n

Ce fut une belle journée de passée en compagnie d’Adora. J’ai croisé beaucoup de mondes, des fans sympathiques, des amis, des blogueurs. Ça m’aurait fait plaisir de garder contact, de continuer à échanger sur nos lectures préférées. Mais bon, on se reverra forcément dans d’autres salons, don’t panic ! C’était super de revoir Magali Prigent et sa famille, Maïa, Dawn (ta nouvelle coupe te va très bien) Cassiopée croisée dans la file du libraire La Mare aux Diables, Chica et ses pirates…

12071899_1039247106120234_1087059910_n

 Malgré quelques bémols signalés, on peut dire merci aux organisateurs et à tous les participants de faire vivre un tel événement !

Publicités

4 réflexions sur “Les Halliennales 2015

  1. Effectivement, tu as ramené quelques souvenirs !
    Bises,
    Maeve

    J'aime

  2. J’espère bien que l’on se verra l’année prochaine ma belle !

    J'aime

  3. Contente que le salon vous ait plu et contente que le stand Etherval vous ait laissé une bonne impression ! (Je vous également que ma carte de la Ligue des ténèbres est en bonne compagnie ^^).
    C’était pour moi un plaisir de rencontrer tant de lecteurs et de personnes intéressées, ouvertes d’esprit. Un vrai bol d’air.

    J'aime

  4. On y était aussi! Nous avons passé un bon moment et avons été raisonable question achat. Bon Adeline a craqué chez Fleurine mais dans l’ensemble ça va. un livre pour Adeline, deux pour Anne et un pour moi 🙂 *Marie*

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s