Une porte se ferme… Une autre s’ouvre !

Pas de vacances pour moi. Comme je vous l’annonçais dans un précédent billet, j’ai retrouvé une activité professionnelle. Pour le mois de juillet, c’est un CDD d’un mois qui m’a occupé. Celui-là, je le dois à ma conseillère en insertion pro du PLIE. Je n’étais pas franchement rassurée le jour de mon dernier rendez-vous avec elle. Elle m’envoyait ce texto : « Bonjour S…, vous allez peut-être être contactée avant 9h par Mme XXX pour un poste au mois de juillet. C’est l’entreprise TRUCMUCHE »… La lecture du message a achevé de me réveiller. Pour finir, l’appel n’est survenu que quelques jours plus tard. Mais bref, j’ai eu le temps de m’apercevoir que TRUCMUCHE (nom de code) est une grande entreprise de type centres d’appels et j’ai pensé « OOooooh NOooooon ! Pas ça !!!! »

Puis lorsque j’ai rencontré ma conseillère, elle m’a rassuré sur le fait que… ce ne serait pas pour passer des appels ! Dans ces fourmilières, une majorité téléphone. Un faible pourcentage y échappe pour s’occuper du courrier entrant et sortant postal ou numérique. Voilà donc mon aubaine.

Le 25 juin, lors de l’entretien, j’ai joué franc jeu puisque la chargée de recrutement l’était. Je pense qu’il est important de dire les choses clairement lors d’un entretient. Dire ce dont on est capable et évoquer ses difficultés avec un plan d’action pour les surmontés. Montrer quel axe on souhaite donner à sa carrière. Clairement, je ne me voyais pas sur du long terme dans le téléconseil.

Le jour J, 1er juillet, j’ai découvert mon environnement de travail. Ces plateaux de téléphone sont impressionnants. Ça doit être un sacré bourdonnement de voix quand toutes les abeilles sont à l’œuvre. On m’a remis un badge d’accès que je portais en pendentif, la classe, n’est-ce pas ? Et j’ai fait connaissance avec l’équipe avec laquelle j’allais passer ce mois de juillet. Que des nanas, ça passe ou ça casse… Ça s’est très bien passé !

L’ambiance était au rendez-vous, le travail n’était pas compliqué et la sup plutôt cool. Je n’ai pas senti l’oppression de LA SUP… Vous savez, ces personnes qui usent de pouvoir sur les sous-fifres… Elle n’était pas là pour nous fliquer ou nous sabrer et c’était réellement plaisant.

Je crois sincèrement que quelques-unes des filles deviendront des très bonnes amies. De ne plus les voir tous les jours va me manquer !

Ce vécu me prouve qu’on ne sait jamais sur quoi on va tomber dans la vie, tant qu’on n’essaie pas, qu’on ne se fait pas sa propre idée. Je suis contente d’avoir vécu cette expérience de téléconseillère back office car je peux maintenant mettre une idée/un souvenir sur l’activité.

Une porte se ferme…une porte s’ouvre…

Lundi, je démarre un nouveau poste qui est dans la continuité de mon projet de réorientation professionnelle. J’espère être à la hauteur et que ce travail sera du « pour la vie ». Moi qui appréciais Lille, je suis servie puisque le poste s’y trouve. A bientôt !

😉

P.S : le 8 août, ce sera le premier anniversaire du blog !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s