The Age Of Adaline

Il y a des films comme ça qui passe totalement inaperçu au ciné. (et pour cause, c’est sorti en e-cinéma – je ne comprends pas bien le principe) Merci au Streaming même si parfois c’est illégal. On peut faire des découvertes coup de cœur, comme c’est le cas de celui-ci. Si je vois le DVD, je n’hésiterai pas à l’acheter, à le voir et à le revoir.

Bloquée chez moi par un démon gastrique, j’ai traîné sur mes sites de stream à la recherche d’une nouveauté que je n’aurai pas vue au cinéma. La couverture d’un film a retenu mon attention. Tient… Ce ne serait-pas Blake Lively ? Et quelle étrange mais chouette couv’. Ces clichés datés d’années différentes. Serait-elle immortelle ?

Affiche

Après un accident qui aurait dû lui être fatal, la belle Adaline cesse de vieillir. Aujourd’hui, bien qu’ayant vécu près de huit décennies, elle est toujours âgée de 29 ans. Après avoir mené une existence solitaire afin de ne jamais révéler son secret, une rencontre fortuite avec le philanthrope et charismatique Ellis Jones, va raviver sa passion de la vie et de l’amour.

Je ne connais pas grand-chose de la vie de Blake Lively. Un moteur de recherches pourrait certainement me renseigner mais… en fait, je m’en fiche un peu. Il y a quelque chose que j’aime chez elle. Un truc unique. Je l’ai connu dans l’adaptation d’un célèbre best-seller : 4 filles et 1 jean. Séries de livres jeunesse pour fille que je recommande d’ailleurs.

Puis dans dans la série Gossip Girl. Etonnant ! Pas une once de fantastique et pourtant, j’ai accroché ! Et enfin dans un film devenu coup de cœur : Les Vies Privées de Pippa Lee.

Mais revenons à Adaline, une merveilleuse romance sur fond dramatique qui raconte l’histoire d’une femme exceptionnelle qui a cessé de vieillir l’année de ses 29 ans. Le tout expliqué par un phénomène scientifique qui tient la route. Sa vie passée est joliment introduite et nous révèle qu’elle est née en 1908 à San Francisco, qu’elle s’y est mariée et qu’elle a eu une petite fille. Suite à un accident qui aurait pu lui couter la vie, elle ne vieillit plus causant le doute et la suspicion chez ceux qui l’entoure. Comment expliquer ce phénomène ? Comment prouver qu’elle est bien qui elle prétend être ? Afin d’éviter la traque, Adaline choisit la fuite et s’impose des règles de vie comme changer d’identité et de ville tous les dix ans. Ce qui naturellement l’empêche de construire des relations amicales ou plus sur du long terme. Elle ne fréquente que sa fille de temps en temps qu’on appréhende en sénior et son compagnon canin un Cavalier King Charles. Rien ne fait mention à ce propos, je me demande pourquoi cette race de chien précisément… Peut-être tout simplement sa race préféré. Il est étonnant de voir que les rôles d’un point de vue métaphysique sont inversés. La mère de 29 ans et la fille de 89 ans. C’est très bien joué, on y voit que du feu et c’est attendrissant.

Lorsqu’Ellis arrive dans le décor, j’ai été importuné par la curiosité. Beau brun…plein de charme… déjà vu quelque part mais où …. ? Arrrg… Grrrr !!!! Petite recherche sur Allociné pour recouvrer l’identité de l’acteur et principal le rôle dans lequel je l’ai vu. Michiel Huisman – alias Daario Naharis dans la série Game Of Thrones. Le savoir comblé, j’ai pu revenir sereinement au film.

Adaline qui se fait alors passer pour Jenny et qui travaille dans une bibliothèque est chamboulée par l’arrivée de cet homme. Elle se refuse à cette possibilité puis fini par s’attacher. Partagée par l’envie de consommer ce bonheur et la fuite salvatrice, Adaline accepte de passer un week-end chez les parents d’Ellis à l’occasion de leurs quarante ans de mariage. Quelle n’est pas la surprise lorsque le père du jeune homme, William (Harrison Ford, pas mal en mode sénior) la reconnaît en tant qu’Adaline…

Alors là, c’est autant le bazar pour le père qui voit en elle la jeune femme qu’il avait failli épouser avant de rencontrer la mère de ses enfants ; mais également pour Adaline qui se fait passer pour Jenny, la fille de celle-ci. Une copie conforme dans les moindres détails et dont la présence de William rebascule dans un passé quarante ans plus tôt, un passé qu’elle a dû fuir afin de ne pas finir comme sujet de recherche pour la science.

L’histoire se dénoue d’une manière attendue et inattendue à la fois. J’ai ris et eu des larmes.

Le tout dernier instant du film m’a beaucoup plu.

Bravo à la réalisation pour cette superbe romance sur fond fantastique !

Adaline de 1908 à 2015 a traversé les âges et les époques. Voici quelques images glanées sur le net. Attention, elles ne sont pas libres de droit.

😉

J’espère que je ne vous en ai pas trop révéler et que vous aurez envie de visionner le film. Revenez me voir avec vos impressions !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s