Avant d’aller dormir

Avant d'aller dormir

Chaque matin, c’est le même effroi. La même surprise.
En se découvrant dans la glace, Christine a vieilli de vingt ans. Elle ne connaît ni cette maison, ni l’homme qui partage son lit.
Et chaque matin, Ben lui raconte. L’accident. L’amnésie…
Ensuite, Christine lit son journal, son seul secret. Et découvre les incohérences, les questions, tout ce qu’on lui cache chaque matin, posément. Peut-être pour son bien… Peut-être pas.

 

Je lis très peu de thriller. Paradoxalement, j’adore les voir au cinéma.

Ce titre m’a été offert par Au Drey en remerciement de son gain au concours Happy Halloween. Ce retour livresque m’a touché.

Ce titre m’évoquait un film au ciné que mes amis sont allés voir. Je ne sais plus pourquoi, je ne l’ai pas vu. Je suis bien contente d’avoir pu lire avant de voir l’adaptation.

Christine Lucas a subi un traumatisme crânien et sa mémoire n’est plus en capacité de créer de nouveaux souvenirs. Ainsi quand vient le moment de s’endormir, tous les souvenirs récents s’effacent. Le lendemain, elle se réveille et fait face à la même angoisse de se trouver nue dans un lit, près d’un homme qu’elle ne connaît pas. Elle se lève et rejoint une salle de bain où des photos, des mots et des flèches lui donnent quelques indices sur qui elle est et qui est cet homme.

Cette journée ressemble à un jour sans fin.

A l’aide d’une thérapie qu’elle suit secrètement avec un chercheur, Christine va pouvoir se reconstruire, comprendre qui elle est, avancer dans sa propre histoire, démêler le vrai du faux.

Le style d’écriture est plutôt fluide et la lecture addictive. Le thriller est raconté à la première personne, tantôt récit des journées, tantôt journal, poursuite du journal. Les personnages sont vraiment bien travaillés. Malgré qu’on devine assez vite la finalité des évènements qui ont menés Christine à se traumatisme. La chute, je ne l’ai pas vu venir et je l’ai adoré !

Pour ne rien manquer, j’ai visionné le film et j’ai été très déçue. Le film ne parvient pas à remettre en émotion tout ce qu’offrent les mots du livre. Le scénario a été réarrangé. Christine ne tient plus un journal papier mais un journal vidéo et ce n’est plus vingt ans entre l’accident et l’histoire mais quelques années. Bref… LISEZ le bouquin !

😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s