Belladone T2

Profitant de ma convalescence dans ma campagne familiale, j’ai emporté avec moi un livre papier : Deorum Interfectores d’Astrid Méan et ma Kobo qui recèlent beaucoup d’ebooks achetés pendant les opérations spéciales des librairies virtuelles.

C’est lors de l’aller-retour vers Paris où j’ai passé Noël que j’ai terminé le dyptique de Michelle Rowen. Souvenez-vous, j’avais chroniqué la première partie par ici et je souhaitais connaître la fin de l’aventure.

Belladone T2

Jillian Conrad va mourir. Si elle ne succombe pas à la Belladone – ce poison qui la rend irrésistible et mortelle pour les suceurs de sang -, ce sont des vampires fous en quête d’ultime immortalité qui auront sa peau. Depuis qu’elle est devenue le dernier rempart entre eux et la fille du défunt roi Matthias, elle n’a plus nulle part où se cacher. Pas même dans les bras de Declan, son amant dhampire, qui, privé de toutes ses émotions à cause d’un puissant sérum, n’est plus que l’ombre de lui-même…

(Note : je comprends l’esprit de la couverture mais cet effeuillage, euh…? C’est un peu hot pour ce que c’est…)

Je ne suis pas une fan absolue de Bit-Lit, surtout quand les histoires se ressemblent. Mais ici, j’ai été agréablement surprise ; d’autant plus que j’avais lu quelques commentaires sur un second tome bâclé. Je ne me range pas sous ces avis. J’ai apprécié cette lecture !

L’intrigue au fil de ses deux tomes est bien menée et tangible. J’ai retrouvé l’héroïne Jillian Conrad, embarquée malgré elle dans une guerre entre vampires. Un sérum, la Belladone, lui a été injectée et elle s’est transformée en une arme offensive de pointe. Malheureusement, ce poison l’a tu à petit feu. Son but : découvrir un moyen d’en réchapper. Pour cela, elle est épaulée d’un protecteur. Celui-là même qui l’a entraînée dans cette affaire, deux semaines plus tôt. Également devenu son amant : Declan Reyes, un dhampire âgé de vingt-neuf ans.

On retrouve au travers des pages des éclaircissements relatant les faits passés dans le premier tome. Très appréciables. L’action est toujours au rendez-vous et mène Jillian entre deux vampires immortels qui luttent pour asseoir leur souveraineté. (Un peu de Games Of Throne !)

La fin arrive un peu vite à mon goût, cependant, je n’ai pas vu le temps passé.  Je n’ai pas été épargné niveau description de la tendance de faire des vampires des êtres aux cheveux longs, mi longs, bouclés ou ondulés. Oui, j’ai un problème avec ce cliché. (Cf : Entretien avec un vampire, Lestat, Louis, Armand… tous des cheveux longs. Aaaaah !)

Mais outre ce fait, ce tome m’a plu et m’encourage à lire d’autres titres de cette auteure américaine.

😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s